Quand il dit


 

Qui donc fut cet éléphant qui trompe...?

 

 

Il dit : « voyons-nous très bientôt » mais il ne sait pas quel sens donner à ce « bientôt » parce qu’il a oublié que « bien-tôt » équivaut souvent dans son langage à un « ja-mais ». Un « bientôt » : se voir tôt avec bonheur ou tout au moins bien-être ou posséder un bien rapidement ? Se voir « ja-mais »  rappelle cette négation totale, au moyen-âge (ja-non) ou signifiant à un moment quelconque. 

Il dit :  » plus tard ou plus tôt » plus tard n’est que relatif au tôt qui lui même repose entièrement sur le sens que lui confère  la personne qui l’énonce, ce qui est, par ricochet, parfaitement vide de sens ou rempli de mots bleus, gris uniformes et repoussoirs.
Il m’a dit « allons si nous en avons envie » il est des envies contrariées, des désirs avortés à force d’être repoussées. Il est des envies oubliées et des sentiments métamorphosés. L’envie n’entretient aucun rapport avec les sentiments, l’envie est un besoin tout animal et non pas de l’anima. Cette envie qui anima mon âme n’aura été qu’un besoin charnel galvaudé. 
Je dis : « l’absence m’ennuie, m’attriste, tue le désir ». Je dis que l’indifférence aussi. Je clame que je me sens Négresse blanche ou Lily Dale. J’explose prétendant que

posséder la certitude, à présent, de n’être qu’un pantin prêt à sourire, un poupée excitante, grimaçant sur commande.

Il a dit « ravi de t’avoir connue », « bonne continuation » et j’ai pensé que je m’étais encore insolemment perdue.

On se dit alors que l’on choisi de poser ses pas dans une route que l’on ne désirait pas. C’est comme si tout se passait innocemment sans que réellement l’on souhaite suivre ce cheminement ci. Et pourtant il n’y a pas un pas que l’on souhaitait. Ces décisions étaient d’avance jouées, faussées par soi-même, par ses propres erreurs que l’on pense involontaires et qui pourtant se réitèrent de jour en jour, plus cinglantes.

Camellia Burows.

Idiot! mise en scène Viencent Macaigne.
Idiot! mise en scène Vincent Macaigne.

3 commentaires

  1. Les Hommes « disent » beaucoup de choses, les femmes, elles, « pensent », c’est toute la différence…
    Camellia, tu es la meilleure, les hommes ne te méritent pas…

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s