Les heures souterraines ou le mal être au travail et dans la ville


Les Heures Souterraines de Delphine De Vigan dépeint avec justesse la maltraitance en entreprise, le harcèlement moral et la pression que subit Mathilde, cadre dans un grand groupe, parce qu’elle a osé contredire Jacques, son directeur. Il nous montre la résistance passive qu’offre ce personnage au système de destruction qu’a entrepris son patron. Mathilde se ronge patiemment,  pensant que tout va rentrer dans l’ordre bientôt, mais ce bientôt tarde et le système la ronge, la détruit petit à petit car il ne prend pas en compte ni le harcèlement impalpable dont elle fait l’objet, insidieux et impossible à démontrer, ni les relations défaillantes entre les êtres.

Le roman met également en scène en scène, une tranche de la vie de Thibault, médecin intervenant à domicile, confronté tous les jours à la détresse humaine que cache le monstre qu’est Paris. Ce roman touchant dévoile pudiquement les abîmes d’âmes broyées par l’espace urbain et l’inhumanité qui en émane. La souffrance au travail est ici savamment mise en scène, si justement décrite, ainsi que ces heures fragiles que nous connaissons tous, ces heures intimes, souterraines.

«  Des oublis, des erreurs, des agacements qui isolés les uns des autres, relevaient de la vie normale d’un service. Des incidents dérisoires dont l’accumulation, sans éclat, sans fracas,avaient fini par la détruire. 

Elle a cru qu’elle pouvait résister. Elle a cru qu’elle pouvait faire face.  Elle s’est habituée, peu à peu, sans s’en rendre compte. Elle a fini par oublier sa situation antérieure, et le contenu même de son poste, elle a fini par oublier qu’elle travaillait dix heures par jour sans lever la tête. 

Elle ne savait pas qu’une entreprise pouvait tolérer une telle violence, aussi silencieuse soit-elle. Admettre en son sein cette tumeur exponentielle. Sans réagir sans tenter d’y remédier. »

2 commentaires

    • Bonjour Moka,
      Ce qui m’a semblé troublant dans ce livre c’est vraiment sa justesse. On s’y retrouve. Le style est très curieux pour cela car il n’est pas vraiment interpellant et pourtant cela fonctionne… j’ai hâte d’avoir ton avis sur ce roman.

      J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s