Ces petits riens #10


20121216-220748.jpg

– se déhancher en tout sens, ivre des autres et de soi

– Resquiller/ une surprise bien montée de toutes pièces

– Inspirer le grand air parisien/retrouver ses quartiers grisâtres

– Parler, longtemps, américain, raconter tout ou rien/ inconscience ontologique ou linguistique

– de la rousseur dans l’air

– Un ami qui détricote les dissemblances et les mauvaises habitudes

– S’en foutre haut et fort et le garder doucement pour soi

– Se surprendre en se méprenant d’incompréhension

– Les sourcils noirs, hauts froncés, pour découvrir la légèreté

– Perdre sa énième casquette kaki dans la soirée

– Se permettre le luxe du don d’ubiquité

– S’abandonner, enfin, au sommeil noirâtre et gluant, des heures durant

– L’enfance et ses retrouvailles amandines bâties sur de hautes citées dorées

– L’inégal cheminement de soi

– Un bonheur doré, solitaire, égotiste, tenu au creux d’un coeur reverdi

– Le petit messie attendu au Brésil et ailleurs/l’attente douceâtre et les rires étouffés

– Quelques bulles d’allégresse/ des messages sans réponse, lâcheté sans conséquence, poids ni force ni grandeur d’âme

– Un seul goût : vos sourires allongés sur le bord de mes lèvres

20121216-223527.jpg

5 commentaires

  1. Après lecture : une soudaine envie de boire des coupettes Pompadour, un plaisir immédiat et certain, tout opposé aux « messages sans réponse, lâcheté sans conséquence, poids ni force ni grandeur d’âme » !

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s