Premières Lignes/First Lines#6, Noël revient tous les ans, Marie Nimier Actes Sud Papiers


JOYEUX NOËL ! MERRY CHRISTMAS ! 

Marie Nimier Noël revient tous les ans Actes Sud Papiers
Marie Nimier Noël revient tous les ans Actes Sud Papiers

Afin de célébrer Noël dignement, voici le début d’une pièce de théâtre, Noël revient tous les ans, éditée chez Actes Sud Papiers, écrite par Marie Nimier qui déroule huit Noëls (plus deux autres plus ou moins narrés) sous nos yeux. Les mêmes personnages se retrouvent : la mère, le fils, et la compagne du fils (qui change selon les années, le spectateur ne sait pas très bien s’il s’agit du même personnage ou non, elles se ressemblent toutes pour la mère et elles ressemblent toutes à sa fille, Sonia) à chaque fois dans différents lieux : chez la mère, chez le fils, dans le désert marocain… Trois personnages et les absents constamment présents dans toutes les conversations : le père parti du jour au lendemain sans prévenir, la fille ayant rompu avec sa famille. L’occasion de revenir sur les liens familiaux, de mettre à jour les petites et grandes rancoeurs et autres blessures de la vie, la culpabilité ou culpabilisation, une pièce jouant sur les mots et aux personnages à fleur de peau, disséquant leurs pensées. Bref, ce qui peut parfois aussi faire le sel ou le désastre de certains réveillons.

« PROLOGUE

LE FILS DÉGUISÉ EN PÈRE NOËL. Voici la grande roue qui, comme chaque année, passe au même point dans le ciel. Le fils ? Belle chemise. Il a son air des jours de pluie. Une femme, traits tirés, à quatre épingles tirés. Plutôt ceci, plutôt cela, les avis sont partagés. Inventaire des failles, des actes des impasses et qualités, qu’importe le bilan : c’est la mère. Claque la langue comme les chiens quand ils boivent. Douleur sourde qui frappe les enfants, on sent qu’il y a un défaut. Il suffit d’une ampoule une seule petite ampoule défectueuse pour que toutes la guirlande refuse de s’allumer.
Ce n’est pas grave, on va dire que ce n’est pas grave.
Flottements, frottements, explosion de tendresse : la vie, l’hiver, les gants. Une paire de jumelles attend dans son coffret, c’est un cadeau, quel beau cadeau ! Les traîneaux sont briqués, les rennes de carton ne craignent pas le froid. Ils portent bois vernis en guise de couronne, surgissent des nuages dans un silence de plomb. Il a neigé cette année, manque de bol sur terre
 tout a fondu. « 

Noël revient tous les ans, Marie Nimier, Actes Sud Papiers.

Chaque dimanche les premières lignes d’un livre sont proposées à la lecture d’après l’idée originelle de ma lecturothèque qui publie sur son billet consacré, la liste des blogs qui y participent.

Vous pouvez aller lire les premières lignes des différents blogs y participant ici :

Moglug 
Les Livres de George
• La Chambre rose et noire
• Lectoplum
Songes d’une Walkyrie
Pousse de Gingko
• Colcoriane
Page blanche et noire

Au bazar des mots
Akatsuki no manga

14 commentaires

  1. C’est amusant parce que juste avant de lire ton article j’avais posté sur la page FB de mon blog : une questions : trouver une pièce qui se passe à Noël A part Le Père Noël est une ordure, rien n’était vraiment venu. Ce titre que je ne connaissais pas alimentera ma bibliographie. Merci beaucoup et bonnes fêtes !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s