A l’affiche semaine du lundi 6 mars


Un peu en retard, cette semaine, décidément !

À Londres à l’affiche cette semaine :

Au National Theatre :

Ugly lies the bone, une pièce de Lindsey Ferrentino, mise en scène Indhu Rubasingham

Après trois allers-retours en Afghanistan, Jess rentre s’installer pour de bon en Floride. Elle devra se frotter aux cicatrices que la vie lui a donné et à cette ville, son chez elle qui a tant changé.
Pourquoi le voir ? Le sujet. Le travail scénographique d’habillage des lumières me semblent vraiment tentant (me rappelant d’ailleurs le festival de lumières de Moscou) .

Ugly lies the bone National Theatre.png

 

My  country, a work in progress pièce élaborée selon les témoignages d’habitants du Royaume-Uni et de Carol Ann, mise en scène Rufus Norris

my country a work in progress national theatre.png

In the days following the Brexit vote, a team from the National Theatre of Great Britain spoke to people nationwide, aged 9 to 97, to hear their views on the country we call home. In a series of deeply personal interviews, they heard opinions that were honest, emotional, funny, and sometimes extreme.

These real testimonials are interwoven with speeches from party leaders of the time in this new play by Carol Ann Duffy, Poet Laureate, and director Rufus Norris.

A l’Apollo theatre

Travesties, de Tom Stoppard, mise en scène Patrick Marber

Une pièce iconique ici qui tourne autour du personnage d’Henry Carr qui se rappelle de ses rencontres avec James Joyce, Tristan Tzara et Lénine durant la première guerre mondiale, à Zurich en 1917.

travesties Tom Stoppard, Patrick Marber Aollo theatre.png

 

Finborough theatre

You’re human like the rest of usBS. Johnson, mise en scène Carla Kingham

http://www.finboroughtheatre.co.uk/productions/2017/youre-human-like-the-rest-of-them.php

You're human like the rest of us Finborough theatre.png

Photo: Matthew Foster

Pour un théâtre britannique avant-gardiste (selon les critiques).

Aux tours de Londres : Towers of London

The people’s revolt

Pour le théâtre historique et d’immersion. L’action se situe dans un futur proche, comme un miroir aux révoltes des paysans de 1381 menées par le révolutionnaire Wat Tyler pour s’insurger contre les impôts trop lourds, l’instabilité politique et l’austérité.

 Sadler’s Wells

Tree of Codes, Chorégraphie Wayne McGregor, musique : Olafur Eliasson et Jamie xx et le ballet de l’Opéra de Paris.

http://www.sadlerswells.com/whats-on/2017/company-wayne-mcgregor-paris-opera-ballet-tree-of-codes/

Amsterdam :

La voix humaine, J. Cocteau, mise en scène Ivo Van Hove, monologue, spectacle crée en 2009.

L’ultime adieu d’une femme à son ancien compagnon dans un sursaut et une dernière tentative de renouer avec lui. Elle comprend petit à petit que son ancien amant a choisi quelqu’un d’autre pour de bon.

 

 

6 commentaires

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s