A l’affiche : semaine du 13 mars


C’est deux mois bien remplis qui arrivent ! Chouette alors !

Et vous qu’irez-vous voir ?

N’hésitez pas à me dire les événements passent par chez vous et je les ajouterai.

Bonne semaine !

A Londres :

Au Wyndham’s theatre :

Don Juan in Soho une pièce de Patrick Marber mise en scène par l’auteur avec David Tennant (Broadchurch)

Pièce plus ou moins basée sur celle de Molière qui se déroule à Londres de nos jours et raconte les aventures et la débauche d’un cruel séducteur.

 

http://www.delfontmackintosh.co.uk/Tickets/DonJuanInSoho/DonJuanInSoho.asp

Au barbican Centre :

Ivo Van Hove revient (et reste puisqu’on le retrouvera en avril ! ) avec ses tragédies romaines. Yahiiii !

Roman Tragedies, Toneelgroep Amsterdam, based on William Shakespeare

https://www.barbican.org.uk/theatre/event-detail.asp?ID=19668

Au Royal Court Theatre:

The kids stay in the picture, based on the life story of Robert Evans, directed by Simon McBurney.
Basée sur la vie du producteur Robert Evans. Pourquoi y aller ? Je ne connais pas la pièce mais j’irai surtout parce que c’est Simon McBurney, de la célèbre troupe complicite, qui signe la mise en scène et il m’avait tant émue avec Beware of Pity (article à retrouver ici)

Harold Pinter’s theatre :

Who’s afraid of Virginia Woolf ? écrite par Edward Albee, mise en scène de James Macdonald.

A Berlin

Schaubühne :

La première de « A piece of Plastic » de Marius Von Mayenburg mise en scène Marius Von Mayenburg

Michael et Ulrike sont proches du point de rupture. Leur travail est écrasant, leur fils connaît la puberté beaucoup trop tôt, et le patron d’Ulrike, un artiste conceptuel accompli, M. Haulupa, brise constamment leur idylle fragile avec des exigences toujours plus élevées.  Ils embauchent alors la jeune Jessica, qui devient bientôt une personne indispensable à la famille. Jessica range, fait la vaisselle, cuisine, s’occupe du garçon et a toujours une oreille sympathique à prêter aux problèmes du couple. Mais qui est-elle vraiment? Est-ce que quelqu’un l’a même demandé? Et comment traitez-vous les gens de manière appropriée lorsque vous vous retrouvez soudainement dans le rôle d’employeur, surtout quand vous avez toujours défendu les droits des personnes socialement défavorisées, notamment dans votre travail créatif ?

https://www.schaubuehne.de/en/produktionen/stueck-plastik.html/ID_Vorstellung=2288

Pour la mise en scène et le sujet et pour évidemment Mayenburg toujours en train de déplacer les lignes.

A Amsterdam :

Sunny, Emmanuel Gant, Awir Leon.

http://stadsschouwburgamsterdam.nl/voorstellingen/12335-sunny

Fortress Europe (Sign of the times, Part I) , Opéra, Floris Visser

Sur la tragédie des réfugiés.

http://stadsschouwburgamsterdam.nl/voorstellingen/11596-fortress-europe-sign-of-the-times-part-i

A Nice 

Au Théâtre de Nice

Le vendredi 17 mars  :

Eclats d’ombre de Lina Prosa, traduction Jean-Paul Manganaro, mise en scène Chiara Villa

Synopsis du Théâtre de Nice : Arrêtée à l’âge de 27 ans par la police d’Istanbul, torturée, emprisonnée, l’exilée politique Pinar Selek ne voit pas le bout de son chemin de croix : 17 ans de procédure n’ont toujours pas suffi à la délivrer de l’acharnement judiciaire dont elle reste la victime. La brillante sociologue a commis l’imprudence de défendre les minorités auxquelles elle donne voix à travers ses écrits. Cette femme antimilitariste, engagée pour la liberté et les droits humains, dérange le pouvoir turc. Elle refuse de collaborer et sera accusée d’avoir commis un attentat. Lorsqu’elle sort de prison deux ans plus tard, l’opinion internationale se mobilise : l’Allemagne puis la France la prennent sous leur aile. Dans la tranchée de la poésie, la dramaturge italienne Lina Prosa tire de ce destin de martyre un texte puissant et allégorique. Elle dénonce avec ironie l’absurdité du procès et les errances abusives du pouvoir. Sous sa plume, l’exil d’une femme turque devient un drame universel. La troupe cosmopolite d’acteurs, dirigée par Chiara Villa, met en lumière le combat de cette intellectuelle militante et charismatique dans une mise en scène puissante et musicale.

http://www.tnn.fr/fr/spectacles/saison-2016-2017/eclats-d-ombre

 

4 commentaires

  1. Ça donne envie de tout voir ! Quel choix tu as ! Moi j’ai réservé des places pour aller voir « Cendrillon » mise en scène de Joel Pommerat (que j’adore) mais ce sera fin mai à Paris. J’emmène tous mes élèves ados avec moi. Je me régale d’avance. Bizatoi

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s