Suzy Storck, Magali Mougel, espaces 34 éditions, Premières Lignes #30


Pour la trentième des premières lignes, je vous propose le très beau texte : Suzy Storck écrit par Magali Mougel aux éditions Espaces 34. Texte âpre à la langue rugueuse et la forme particulièrement recherchée, et au thème subversif.

Dans l’est rural de la France, Suzy mène une vie ordinaire avec enfants et mari. Elle se retourne sur son passé et petit à petit elle dévoile par touche comment elle en est arrivée au basculement tragique, au point de non-retour.

Une pièce magnifique dont la première ouvre jeudi 26 octobre 2017 dans une mise en scène de Jean-Pierre Baro au Gate Theatre à Londres et pour l’occasion j’ai eu la chance de recueillir ses réflexions et impressions sur ce travail si particulier puisqu’il l’avait présenté au théâtre de la Colline à Paris l’année dernière ; impressions et portrait que je vous livrerai prochainement.

La Bande-annonce du spectacle mis en scène par Jean-Pierre Baro au Gate Theatre :

Réservations ici : https://www.gatetheatre.co.uk/events/all-productions/suzy_storck

Les premières lignes d’un livre est un rendez-vous proposé d’après l’idée originelle de ma lecturothèque qui publie sur son billet consacré, la liste des blogs qui y participent dont :


• Lectoplum
• Songes d’une Walkyrie
• Pousse de Gingko
• Camellia Burrows
• Au baz’art des mots
• Eléonore B
• La Marmotte qui lit
• Light & Smell
• Ibidouu
• Page blanche et noire 
• Chronicroqueuse de livres
• Chez Xander
• Les pages qui chuchotent
• Envie de lire
• Critiques d’une lectrice assidue
• A Blue Feather Blog
• Les livres de Rose
• Les livres de George
• La couleur des mots
• Rêveuse Éveillée
• Les lectures de Luna
• Les Histoires d’Amélia
• Félicie lit aussi
• Fifty Shades of Books
• Café littéraire gourmand
• Lectrice assidue en devenir
• Solivresse
• Au détour d’un livre
• La bibliothèque du manoir
• 1001 nuits de lectures
• Akatsuki no Manga

8 commentaires

  1. J’avais assisté à une des représentations à la Colline. C’était avec des élèves de l’ERAC. J’y étais allé sur les bons conseils d’un ami de Marseille (une partie du cursus de l’ERAC se déroule à Marseille), sans trop savoir ce que j’allais voir et j’avais été surpris et impressionné par l’écriture de Magali Mougel et par ce qu’en avait fait Jean-Pierre Baro. Vivement le prochain article !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s