L’Obscène du discours amoureux


images7« Mon amour est « un organe sexuel d’une sensibilité inouïe, qui (vibrerait)en me faisant pousser les cris atroce, les cris d’une éjaculation grandiose mais puante, (en proie au) don extatique que l’être fait de soi-même en tant que victime nue, obscène (…) devant les grands éclats de rire des prostituées. »

Georges Bataille cité par R.B sur l’obscénité du discours amoureux : « l’amour est obscène en ceci qu’il met le sentimental à la place du sexuel. »
Roland Barthes, Fragments d’un discours amoureux

2 commentaires

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s