À lire, à écouter #1 : Bintou de Koffi Kwahulé, Lansman Éditeur


Bintou Koffi Kwahulé Lansman éditeur.png

Connaissez-vous Koffi Kwahulé ?  ce dramaturge ivoirien d’abord comédien à Abidjan, puis diplômé d’un Doctorat d’Études Théâtrales à la Sorbonne Nouvelle ? Il s’agit de mon nouveau coup de foudre théâtral. Son écriture à la langue abrupte, charnelle, brûlante, à la musique et au rythme enfiévré et saccadé possédant des images poétiques. Son théâtre est d’ailleurs empreint des rythmes ardents de jazz et de cette musique.

Koffi Kwahulé.png

Bintou est un texte poignant  à l’écriture extrêmement recherchée réussissant à exprimer à la fois la sensualité, le charnel, le sordide, l’horreur tout en maniant un langage brute allant de la plus profonde délicatesse à la plus grande crudité. Je tenais à écrire sur cette pièce car ce grand texte qui m’a profondément bouleversée, tant par son écriture que par les différents thèmes qu’il aborde (la violence, la place de la femme dans la société, l’excision, le rapport au rituels).

J’espère que j’aurai l’occasion de le voir prendre vie sur scène très prochainement.

En voici le résumé, je reprends ici le résumé de France culture : Bintou « petite fleur sauvage poussée sur le froid béton où même les flics n’osaient pas aller » de 13 ans, grandit dans une banlieue régie par la peur et la violence. Rêvant de devenir une danseuse orientale et déterminée à y parvenir, elle dirige un gang de garçons, les Lycaons, formé de jeunes hommes prêts à tout pour obtenir ses faveurs. Indisciplinée, sauvage, téméraire et refusant catégoriquement toute forme d’autorité, elle déserte le foyer : son père, au chômage, se terre dans sa chambre et son oncle tente de lui imposer son autorité voire même de la forcer. Sa mère ne trouve d’autre solution que de faire appel à une sordide coutume ancestrale pour la remettre dans le droit chemin, « lui couper son dard »…

Quelques citations piochées au hasard :

« Dans le miroir. Je l’ai senti avant même de le voir dans le miroir ton regard. J’ai senti tes yeux ramper entre ma peau et cet habit qui me couvre à peine le corps. Je les ai vus descendre ensuite dans la vallée de mon dos comme une colonne de fourmis rouges. »

« ce n’est pas avec le même coeur que l’on patauge dans le sang des batailles et qu’on se glisse auprès de l’amour « 

« une femme d’une discrétion d’excréments de chat »

« Bintou ment. Elle ment tout le temps. Bintou ne fait pas que parler comme une adulte, elle ment comme un adulte. Son but c’est de créer la discorde, des sables mouvants dans le granit de notre confiance. »

« Le caméléon sait  changer mais il ne saura jamais prendre la couleur des pensées d’une femme. « 

Texte à lire ici : Bintou, Koffi Kwahulé, Lansman éditeur

Texte à écouter d’urgence ici : Bintou et le bal masqué (deux textes) de Koffi Kwahulé adaptation radiophonique sur France culture 

Avec : Clara Noël (Bintou), Mariann Mathéus (la mère de Bintou), Nanténé Traoré (Tante Rokia), Modeste N’Zapassara (Oncle Drissa), Caroline Chaniolleau (Moussoba), Thibault Mullot (Manu), Mexianu Médénou ( Blackout), Antoine Louvard ( P’tit Jean), Pascale Socroun ( la mère de P’tit Jean), Arthur Ribo ( Nenesse), Amir El Kacem ( Terminator), Henri-David Cohen ( Assassino), Delphine Hecquet et Lyn Thibault ( le chœur).

Site de Koffie Kwahulé : https://koffikwahule.jimdo.com/bintou/

4 commentaires

  1. J’ai eu la grande chance de rencontrer ce grand monsieur lors de mes études théâtrales à la Sorbonne Nouvelle il y a deux ans. C’est un homme formidable, il nous a parlé de son métier, de sa vision de la vie, nous lui avons présenté des extraits de quelques uns de ses textes. Il était très flatté, généreux et si drôle ! Il est captivant, autant que ses pièces !

    Aimé par 2 people

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s